A l'exception notable des Etats-Unis qui comptent presque deux fois plus d'abonnés au câble qu'aux connexions via DSL, la planète du haut débit semble opter plus généralement pour le DSL qui ...

A l’exception notable des Etats-Unis qui comptent presque deux fois plus d’abonnés au câble qu’aux connexions via DSL, la planète du haut débit semble opter plus généralement pour le DSL qui représenterait dans le monde 46,7 millions d’abonnements, soit 60 % de l’ensemble des connexions haut débit, selon une étude du cabinet Point-Topic réalisée sur le 1er semestre 2003.
La Lettre d’hier le soulignait, les connexions haut débit ne représentent qu’un tiers des accès Internet aux Etats-Unis. Sans doute à cause de la généralisation des accès illimités au réseau, y compris à bas débit. Bien que les technologies DSL ne représentent que 10 % du marché de l’accès Internet aux Etats-Unis (le cabinet Jupiter évoque même le chiffre de 6,7 %), ces dernières ont toutefois progressé d’un peu plus de 1,1 million d’abonnés au 1er semestre 2003 d’après le cabinet Point Topic.
Une progression importante qui permet ainsi aux Etats-Unis d’occuper la deuxième place mondiale en nombre de connexions DSL par pays, avec un peu plus de 7,5 millions d’abonnés DSL. Le Japon les devance avec 8,257 millions d’abonnés DSL, dont 2,6 millions de nouveaux abonnés gagnés sur le seul 1er semestre 2003. La France occupe de son côté une honorable 5ème place avec un peu plus de 2 millions d’abonnés, en réalisant la 4ème progression du monde sur ce semestre : + 673 200 abonnés DSL.
( Atelier groupe BNP Paribas – 26/11/2003)