Après l'action en nom collectif intentée contre Microsoft par des avocats californiens (voir la lettre du 23/11), c'est au tour d'un avocat, Stanley Chesley, de lancer une action similaire dans l'Oh...

Après l'action en nom collectif intentée contre Microsoft par des avocats californiens (voir la lettre du 23/11), c'est au tour d'un avocat, Stanley Chesley, de lancer une action similaire dans l'Ohio, devant des tribunaux de Columbus et de Cincinnati, en portant la même accusation : une facturation excessive des systèmes d'exploitation Windows de Microsoft. Stanley Chesley demande lui aussi des dommages et intérêts et fixe le montant du préjudice subi par les consommateurs à 10 milliards de dollars. (Christine Weissrock - Atelier Paribas)