Spiegel, le fabricant allemand d'antennes paraboliques Kathrein, la banque Bayerische Vereinsbank et d'autres investisseurs bavarois vont reprendre le fabricant d'électronique de loisirs Grundig en ...

Spiegel, le fabricant allemand d'antennes paraboliques Kathrein, la banque Bayerische Vereinsbank et d'autres investisseurs bavarois vont reprendre le fabricant d'électronique de loisirs Grundig en difficultés. La société publique de capital-risque bavaroise, BWB, a annoncé vendredi le rachat de 43 % du capital de Grundig cédés cet été à des investisseurs britanniques. Ses actions seront revendues très prochainement à un consortium bavarois. Le capital de Grundig, parallèlement à cette transaction, sera augmenté. L'identité des repreneurs est pour l'essentiel arrêtée, mais des négociations se poursuivent avec certains partenaires. Toujours selon le magazine, la Bavière négocierait avec Chantal Grundig-Dietze, un des membres de la famille Grundig, pour essayer de donner aux repreneurs pressentis le contrôle de 95 % de Grundig. (Le Figaro - la Tribune - 30/09/1997)