Les guerres informatiques du 21ème siècle seront-elles informatiques ? Déjà en Irak, dans le conflit qui oppose les « terroristes » aux pays qui occupent le pays depuis des mois pour protéger le...

Les guerres informatiques du 21ème siècle seront-elles informatiques ? Déjà en Irak, dans le conflit qui oppose les « terroristes » aux pays qui occupent le pays depuis des mois pour protéger le gouvernement récemment mis en place, le haut débit est une arme efficace. Les sites Internet et la vidéo permettent aux acteurs de la guérilla de communiquer au monde les actions qu’ils mènent.Autre réalité, en Asie cette fois : le ministre sud-coréen à la défense a faut savoir au parlement de son pays que son voisin, la Corée du Nord, s’était attelé à la formation de plusieurs centaines de pirates informatiques. Aujourd’hui, le pays aurait même atteint un niveau comparable à celui constaté dans la plupart des pays développés. L’information n’est pas si surprenante, dans le cas d’une dictature qui continue de dépenser des fortunes pour entretenir une puissante armée. Les cibles informatiques de la Corée du Nord sont aujourd’hui son voisin direct, la Corée du Sud, mais encore la Chine, le Japon et les Etats-Unis. (Atelier groupe BNP Paribas - 05/10/2004)