douanier. Les douanes avaient signifié il y a quatre ans un redressement à l'ancien président et propriétaire de Kaïsui, florissant fabricant français de téléviseurs, ce qui avait entraîné le dépô...

douanier. Les douanes avaient signifié il y a quatre ans un redressement à l'ancien président et propriétaire de Kaïsui, florissant fabricant français de téléviseurs, ce qui avait entraîné le dépôt de bilan puis la vente de l'entreprise. Les taxes réclamées s'élevaient à 19,4 millions de F, auxquelles s'ajoutaient des pénalités, soit une somme totale de 284 millions de F. Selon les douanes, le groupe Kaïsui avait bénéficié illégalement d'un taux de dédouanement particulièrement favorable pour ses importations de châssis électroniques pour téléviseurs. Peu à peu, les banques ont coupé les vivres au groupe, le contraignant au dépôt de bilan en mars 1995. (Le Figaro - La Tribune - 15/05/1998)