Dans le courant de l'été 2003, le virus Blaster est identifié par Microsoft. Jeffrey Lee Parson, un jeune citoyen américain du Minnesota, intercepte le ver et en profite pour le modifier...

Dans le courant de l'été 2003, le virus Blaster est identifié par Microsoft. Jeffrey Lee Parson, un jeune citoyen américain du Minnesota, intercepte le ver et en profite pour le modifier. La version B de Blaster est née et elle cible directement le site Internet de Microsoft. Au moment de sa sortie, elle infecte 48 000 ordinateurs dans le monde.
Une cour américaine vient de condamner le jeune pirate à 18 mois de prison ferme , et à 10 mois de travail d'intérêt général, à la suite desquels le jeune Jeffrey Lee Parson sera suivi pendant trois ans par des experts. La peine encourue aurait pu être, au maximum, de 10 ans de prison et de 250.000 dollars d'amende. Le jeune pirate ne s'en est donc pas mal sorti...
La juge en charge du dossier, Marsha Pechman, a pris en compte l'âge du prévenu, mineur au moment des faits, et un environnement familial difficile. Deux facteurs qui n'empêcheront pas la justice, dans le courant du mois de février, de fixer le montant des dommages et intérêts à reverser au géant de Redmond .
(Atelier groupe BNP Paribas - 01/02/2005)