bancaires. Lors de la réunion de concertation relative à la sécurité des paiements par carte bancaire, organisée hier par Marilyse Lebranchu, secrétaire d'Etat en charge de la consommation (voir l...

bancaires. Lors de la réunion de concertation relative à la sécurité des paiements par carte bancaire, organisée hier par Marilyse Lebranchu, secrétaire d'Etat en charge de la consommation (voir la lettre du 04/04/2000), les représentants d'associations de consommateurs, de banques, du GIE Cartes Bancaires et les commerçants conviés sont tombés d'accord pour fixer le taux de fraude sur les cartes à puce à 0,02 %, soit 178 millions de F sur un chiffre d'affaires total de 880 milliards. Par ailleurs, 2 500 terminaux de paiement par jour seront adaptés avant le 31 décembre. Marilyse Lebranchu a également annoncé la création de deux groupes de travail, l'un technique et l'autre, placé sous la direction du Conseil national de la consommation (CNC). Leur mission : étudier tous les problèmes relatifs à la sécurisation des moyens de paiement pour le commerce en ligne. Les liens entre le CNC et le Conseil national du crédit et du titre (CNCT) seront renforcés. De plus, une réflexion à l'échelle européenne sera menée sur l'évolution des moyens de paiement et leur sécurisation. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 05/04/2000)