L’été dernier, l’américain Cyrix, filiale de National Semiconductor, et Advanced Micro Devices ont proposé des microprocesseurs bon marché rivalisant avec le Pentium II d’Intel en termes de puissan...

L’été dernier, l’américain Cyrix, filiale de National Semiconductor, et Advanced Micro Devices ont proposé des microprocesseurs bon marché rivalisant avec le Pentium II d’Intel en termes de puissance. Aussitôt la vague des premiers micro-ordinateurs à moins de 1 000 dollars a suivi. A la fin de l’année 1997, ces machines représentaient 40 % de l’ensemble des ordinateurs écoulés sur le marché américain. N’ayant pas su anticiper ce marché, Intel a depuis réagi et propose un catalogue de processeurs s’adaptant à toutes les configurations.

Directeur des ventes pour l’Europe de National Semiconductor, Alain Tiquet expliquait hier lors d’une conférence de presse “nous avons initié ce marché avec Compaq, et c’est à l’intérieur de ce cadre qu’on veut poursuivre notre action. Nous allons continuer à innover et à développer des produits pour ce créneau”. Pour accroître ses parts de marché aussi bien dans le domaine de la micro-informatique professionnelle ou grand public que dans le secteur des produits dits “communicants” (portables, décodeurs, modems, Network Computer, consoles de jeu, DVD ...), le groupe compte sur sa nouvelle usine de Portland dans le Maine capable d’assurer désormais une production mensuelle de 30 000 wafers (galette de silicium) ainsi que sur sa maîtrise des technologies 0,35 et 0,18 microns. (La Tribune - 24/09/1998)