n'ont pour l'instant pas démarré sur aucun des trois sites lorrains sur lesquels Daewoo prévoyait d'investir près de 4 milliards de F. Le chantier de l'usine de fabrication de verre pour tubes catho...

n'ont pour l'instant pas démarré sur aucun des trois sites lorrains sur lesquels Daewoo prévoyait d'investir près de 4 milliards de F. Le chantier de l'usine de fabrication de verre pour tubes cathodiques (téléviseurs et ordinateurs) de Thionville n'a pas débuté. Concerna nt le site de Metzange où 700 personnes devaient être employées en l'an 2000 (940 à terme) "le dossier est en attente". Une décision sera prise sur Thionville (1,7 milliard de F d'investissements et création de 700 emplois en deux ans) en janvier par le conseil d'administration de Daewoo. L'extension de l'usine de tubes cathodiques de Mont-Saint-Martin en Meurthe et Moselle (1,6 milliard de F d'investissements, création de 600 emplois supplémentaires) dépend de la construction de celle de Thionville qui l'alimenterait en verre. De plus, 70 % des tubes de Mont-Saint-Martin sont livrés à l'usine de téléviseurs de Fameck en Moselle. Selon l'entourage de Gérard Longuet, président du conseil régional de Lorraine "les Coréens lèvent la main avant de signer car ils veulent connaître le cahier des charges sociales qui leur sera imposé. Ils font leurs comptes en conséquence, pour mesurer la compétitivité de leurs futures usines en Lorraine". (Le Figaro - Libération - 29/30/11 - Le Monde - 30/11 - 01/12 - Les Echos