Le Danemark est le pays qui a su le mieux tirer avantage du web : c’est ce qui ressort d’une étude menée conjointement par l’EIU, le centre de recherche du magazine britannique « The Economist »...

Le Danemark est le pays qui a su le mieux tirer avantage du web : c’est ce qui ressort d’une étude menée conjointement par l’EIU, le centre de recherche du magazine britannique « The Economist » et le groupe IBM. En 2004, les Danois raflent donc la première place aux Suédois, grâce à la mise en place d’un portail gouvernemental proposant une pléiade de services aux entreprises et aux particuliers.

Le classement positionne à la seconde place le Royaume-Uni, à la troisième la Suède, à la quatrième la Norvège et à la cinquième place la Finlande. Exit de ce « top five » les grandes puissances que l’on pouvait imaginer au top de l’Internet. Les Etats-Unis se classent sixième, le Canada onzième et l’Australie douzième. Selon le magazine The Economist, ce sont surtout la volonté des citoyens d’intégrer Internet dans leur vie quotidienne et les actions des gouvernements qui permettent aux pays scandinaves d’obtenir d’excellents scores.

Le classement prend en compte plus de 100 critères regroupés en six catégories : connexion et infrastructure technologique (25 %), adoption par entreprises et consommateurs (20 %), environnement commercial (20 %), environnement culturel et social (15 %), et services Internet (5 %).

(Atelier groupe BNP Paribas – 20/04/2004)