Il y a six mois, le PDG et fondateur d'Altran annonçait déjà au quotidien La Tribune son intention de ne pas garder la tête de son groupe. Il faut dire qu'Alexis Kniazeff n'est pas en très bonne...

Il y a six mois, le PDG et fondateur d'Altran annonçait déjà au quotidien La Tribune son intention de ne pas garder la tête de son groupe. Il faut dire qu'Alexis Kniazeff n'est pas en très bonne posture : il est soupçonné par la justice d'avoir mis en place un système de fausses factures pour gonfler le chiffre d'affaires du groupe entre 2001 et 2003.

Les chefs d'accusation sont nombreux : faux et usage de faux, abus de biens sociaux, fausses informations à l'intention des actionnaires, etc. Le conseil d'administration du groupe, réuni jeudi, dit avoir pris connaissance "de la démission de Monsieur Alexis Kniazeff de son mandat d'administrateur du groupe Altran.

L'ancien PDG a déclaré qu'il restait "profondément attaché, tant à titre personnel qu'en qualité d'actionnaire" au groupe Altran. Le conseil d'administration de celui-ci a immédiatement pris le parti de nommer Christophe Aulnette : l'ancien PDG de Microsoft France, qui avait rejoint Altran en début d'année au poste de directeur général du groupe.

Ancien PDG de Microsoft France, Christophe Aulnette avait rejoint Altran en début d'année au poste de directeur général.

(Atelier groupe BNP Paribas - 13/05/2005)