Les enregistrements électroniques de transaction vont pouvoir avoir valeur juridique de facture. Les entreprises clientes du service Purchasing vont devoir s'équiper d'un logiciel d'échanges de donn...

Les enregistrements électroniques de transaction vont pouvoir avoir valeur juridique de facture. Les entreprises clientes du service Purchasing vont devoir s'équiper d'un logiciel d'échanges de données informatisé fourni par les Banques populaires, la BNP, le CCF, et la Société Générale, les banques partenaires. Pour légaliser leurs transactions, acheteurs et fournisseurs vont devoir être référencés auprès de l'administration. L'intermédiaire du logiciel passe la commande, envoie le numéro de la carte de service et vérifie la validité de la commande auprès des centres de la Carte Bleue. Une fois l'autorisation accordée, la facture électronique est envoyée à l'acheteur. Une baisse des coûts administratifs devrait être permise par la chaîne de traitement de la facture et du paiement. Un plafond peut être fixé pour les transactions. (Le Monde Informatique - 15/01/1999)