Ulrich Schumacher, le chef de cette division, vient de déclarer au quotidien allemand Boersenzeitung que la division semi-conducteurs de Siemens “atterira sur le Nasdaq” et non sur le marché alleman...

Ulrich Schumacher, le chef de cette division, vient de déclarer au quotidien allemand Boersenzeitung que la division semi-conducteurs de Siemens “atterira sur le Nasdaq” et non sur le marché allemand en raison du profil des investisseurs qui doivent aimer prendre des risques. (Le Figaro 14-15/11 Le Monde 15-16/11 Les Echos 16/11/1998)