En 1999, Ericsson a réalisé un chiffre d'affaires de 215 milliards de couronnes suédoises (près de 166 milliards de F), en hausse de 17 %. Le résultat net s'élève à 9,18 milliards de F, en baisse de...

En 1999, Ericsson a réalisé un chiffre d'affaires de 215 milliards de couronnes suédoises (près de 166 milliards de F), en hausse de 17 %. Le résultat net s'élève à 9,18 milliards de F, en baisse de 7 %. Ericsson table pour 2000 sur une progression des ventes de plus de 20 % et une marge opérationnelle de 10 % (8,2 % en 1999). Après avoir perdu du terrain en 1998 et 1999, l'activité des terminaux mobiles a progressé au quatrième trimestre 1999. Cette année, le groupe espère vendre 60 millions de portables, ce qui représenterait une part de marché de 15 %. Ericsson est numéro trois mondial derrière le finlandais Nokia et l'américain Motorola. La demande des infrastructures pour réseaux mobiles, générant 70 % des ventes, devrait être soutenue par une forte progression des abonnements et du volume de trafic. Ericsson se montre particulièrement optimiste quant au développement de l'Internet mobile. Selon son président Kart Hellström 400 millions de personnes consulteront des services Internet sur leur mobile dans cinq ans. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 31/01/2000)