Fin janvier, une nouvelle parue dans la presse nous rappelait que le rachat par le chinois Lenovo de la division PC d'IBM était encore soumise à l'approbation des autorités de régulation...

Fin janvier, une nouvelle parue dans la presse nous rappelait que le rachat par le chinois Lenovo de la division PC d'IBM était encore soumise à l'approbation des autorités de régulation américaines. Les agences de presse outre-Atlantique révélaient alors que les doutes de la Commission américaine des investissements : celle-ci craignait visiblement que le débarquement du groupe Lenovo dans les usines américaines de Big Blue n'expose le pays à un fort risque d'espionnage industriel .

Ce n'est pas tout : la commission étudiait également à l'époque la question de l'utilisation des technologies développées par IBM à des fins militaires en Chine ! Il faut dire que Lenovo est en fait une filiale détenue à 57 % par le groupe Legend , lui-même fondé par l'Académie des Sciences, un organisme étatique en Chine.

Finalement, tout est rentré dans l'ordre : la commission américaine des investissements a jugé que Lenovo pouvait pénétrer en terre américaine. Plus précisément en Caroline du Nord. Par conséquent, l'opération du rachat sera effective dès le deuxième trimestre.

(Atelier groupe BNP Paribas - 10/03/2005)