Electric. Mitsubishi Electric exerçait cette activité non rentable au travers de sa filiale britannique Apricot, achetée en 1990 et ne vendait guère qu'en Grande-Bretagne, en Allemagne et au Japon...

Electric. Mitsubishi Electric exerçait cette activité non rentable au travers de sa filiale britannique Apricot, achetée en 1990 et ne vendait guère qu'en Grande-Bretagne, en Allemagne et au Japon. Désormais, le groupe entend se concentrer sur la fabrication de micro-ordinateurs haut de gamme destinés aux réseaux d'entreprises et sur celle des portables. (Les Echos - 24/02/1998)