Certains diront qu’ils ne manquent pas de toupet, ces internautes qui se mobilisent pour le jeune auteur allemand du ver Sasser, Sven Jaschan. Celui-ci était arrêté en Allemagne le 10 mai dernier...

Certains diront qu’ils ne manquent pas de toupet, ces internautes qui se mobilisent pour le jeune auteur allemand du ver Sasser, Sven Jaschan. Celui-ci était arrêté en Allemagne le 10 mai dernier (voir article 10.05.2004), et il risque aujourd’hui une condamnation de prison (jusqu’à cinq ans) assortie d’une amende que l’on imagine plutôt conséquente. Nombre d’utilisateurs, dont l’ordinateur a subi les désagréments du ver Sasser et des redémarrages intempestifs, prient aujourd’hui pour que ce jeune insolent de Sven se voit infliger une bonne punition qui lui passera l’envie de programmer des vers exploitant les failles de Windows. Et puis, il y a les autres, en admiration devant le petit génie de l’informatique, auquel ils attribuent des velléités révolutionnaires. Quelques-uns de ces fans ont même créé une page web spéciale, pour récolter des fonds auprès des internautes. Selon le message diffusé sur le site danois http://support-sasser.homepage.dk/ , il s’agit de soutenir financièrement Sven Jaschan et, pratiquement, de lui rendre la vie plus agréable, une fois derrière les barreaux. Que les victimes excédées de Sasser se rassurent cependant : Sven Jaschan n’aura pas de quoi mener la vie de château… A ce jour, le site de soutien n’a récolté qu’une petite centaine de dollars. C’est bien peu, en comparaison de ce que Microsoft a offert aux dénonciateurs de Sven Jaschan. (Atelier groupe BNP Paribas - 18/05/2004)