Certains résultats sont parfois inquiétants : après 1,4 million de plaintes en 1999, puis 31,1 millions en 2000, la Federal Trade Commission (FTC) s’attend pour la fin de cette année à 210 ...

Certains résultats sont parfois inquiétants : après 1,4 million de plaintes en 1999, puis 31,1 millions en 2000, la Federal Trade Commission (FTC) s’attend pour la fin de cette année à 210 millions de plaintes enregistrées pour usurpation de données personnelles. L’an passé, la FTC dénombrait déjà 161,8 millions de plaintes sur le sujet !

D’après Synovate, l’institut d’études mandaté par la FTC pour évaluer l’importance de ces vols d’identité, 12,7 % des personnes interrogées se sont déclarer victimes d’usurpation d’identité numérique au cours des cinq dernières années. Point « plutôt » rassurant, sur cette population seulement 6 % ont été victimes d’abus de dépenses à partir de leur carte bancaire, tandis que 4,7 % ont eu à payer l’ouverture en leur nom d’un compte ou d’un prêt bancaire !

Les problèmes d’identités factices concernent également celles qui sont données pour enregistrer un nom de domaine sur le Net. D’après Ben Edelman, chercheur à l’université d’Harvard, près de 10 % des 30 millions de noms de domaines enregistrés dans le monde, sont payés sous de faux noms d’identité. Un problème urgent à résoudre pour l’ICANN, la première instance mondiale régulatrice d’Internet.

(Atelier groupe BNP Paribas – 08/09/2003)