Alors que fin janvier, Microsoft annonçait une hausse de 75 % de son bénéfice net, chiffre supérieur de 25 % aux prévisions des analystes, on pouvait s'attendre à une nouvelle hausse de son titre....

Alors que fin janvier, Microsoft annonçait une hausse de 75 % de son bénéfice net, chiffre supérieur de 25 % aux prévisions des analystes, on pouvait s'attendre à une nouvelle hausse de son titre. C'est le contraire en revanche qui s'est passé. En effet, après avoir dépassé les 400 milliards de dollars, la valeur boursière de Microsoft n'a cessé de chuter : - 17 % depuis le début de février. Plus de 100 milliards de F se sont ainsi envolés. Le cours de Microsoft anticipe le jugement probablement défavorable des autorités judiciaires de Washington. Selon plusieurs avocats cités par l'agence Bloomberg, Microsoft a commis des erreurs dans sa défense. De plus, de nombreux cadres de l'industrie informatique ont fait des dépositions peu favorables à la société de Bill Gates. (La Tribune - 23/02/1999)