Au 1er semestre 2001, les pertes dégagées par l’Espagne et le Royaume-Uni représentaient plus de 50 % des pertes de Fimatex, soit près de 13 millions d’euros. Compte tenu du programme de réduction d...

Au 1er semestre 2001, les pertes dégagées par l’Espagne et le Royaume-Uni représentaient plus de 50 % des pertes de Fimatex, soit près de 13 millions d’euros. Compte tenu du programme de réduction des couts de Fimatex, il semble impossible pour les succursales espagnole et anglaise de s’implanter durablement et d’atteindre l’équilibre financier dans les délais impartis. Fimatex a donc décidé de fermer ses activités en Espagne et au Royaume Uni et de recentrer ses activités sur les deux pays dans lesquels elle détient des parts de marché significatives: la France et l’Allemagne. Rappelons que la société a enregistré fin octobre 106 400 comptes, dont plus de 71 000 en France. Elle détient en France une part de marché de plus de 20 %. Le nombre moyen d’ordres par compte de Fimatex (en rythme annualisé) s’établit au 3ème trimestre 2001 à 21,4 en France, contre 13,6 pour la moyenne du marché. Le succès de son offre vers les investisseurs actifs en Allemagne lui permet d’atteindre 6 % de parts de marché sur un marché très concurrentiel. Cette décision de fermer les activités au Royaume-Uni et en Espagne devrait avoir un impact favorable sur les résultats de 2002 et permettra ainsi à la société d’atteindre l’équilibre financier plus rapidement. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 10/01/2002)