Entrée en même temps que la Suède et l’Autriche en 1995 dans l’Union, la Finlande est aujourd’hui le seul Etat nordique à adopter l’euro dès l’an prochain. Les Finlandais ont apprécié d’emblée les b...

Entrée en même temps que la Suède et l’Autriche en 1995 dans l’Union, la Finlande est aujourd’hui le seul Etat nordique à adopter l’euro dès l’an prochain. Les Finlandais ont apprécié d’emblée les bénéfices de l’Europe, l’ouverture du marché national se traduisant par une baisse de 10 % du prix des produits alimentaires. Bien que 53 % des Finlandais se déclarent favorables à la participation à la monnaie unique, l’adhésion est toutefois aujourd’hui plus résignée qu’enthousiaste. Dès l’année prochaine, deux tiers des entreprises envisagent de passer leur comptabilité en euro. Ayant connu une grave récession en 1991-1993, la Finlande figure désormais en tête du peloton européen. Bien qu’économiquement prêts pour adopter l’euro, la Suède et le Danemark reculent l’échéance pour des raisons politiques. Sous-secrétaire d’Etat au ministère des Finances finlandais, Johnny Akerholm affirme “La Finlande n’est plus différente des autres économies européennes”. (Dossier de trois pages La Tribune 1er/12/1998)