Selon le classement établi par l'Institut allemand de l'économie, les pays scandinaves sont plus adeptes du télétravail que les pays du Benelux ou la France, lanterne rouge. Avec 4 millions de tél...

Selon le classement établi par l'Institut allemand de l'économie, les pays scandinaves sont plus adeptes du télétravail que les pays du Benelux ou la France, lanterne rouge. Avec 4 millions de télétravailleurs, soit 15 % de la population, la Grande-Bretagne arrive largement en tête, suivie de la Finlande (300 000, soit 13,6 % de la population), la Norvège (250 000, 11,4 %), la Suède (400 000, 10,3 %), les Etats-Unis (11 millions, 8,5 %), le Canada (1 million (7,1 %), l'Irlande (40 000, 2,9 %), l'Allemagne (800 000, 2,4 %), les Pays-Bas (140 000 (1,9 %) et enfin la France (300 000, 1,3 %). A l'exception de filiales de groupes américains, comme Intel, rares sont les entreprises en France à proposer cette formule de travail à leurs salariés, jugée cependant moins onéreuse grâce aux économies de coûts fixes (m2, mobilier) qu'elle engendre. (L'Usine Nouvelle - 21/01/1999)