Le groupe nippon Fujitsu devrait de nouveau vendre ses terminaux portables à l'étranger, en alliance avec le français Sagem, selon le quotidien économique japonais Nihon Keizai. C'est en Europe ...

Le groupe nippon Fujitsu devrait de nouveau vendre ses terminaux portables à l’étranger, en alliance avec le français Sagem, selon le quotidien économique japonais Nihon Keizai. C’est en Europe que le japonais devrait lancer ses premiers modèles compatibles avec les services de seconde et de troisième génération de téléphonie cellulaire.

Des informations que le groupe n’a pas réellement confirmées, même si un porte-parole a déclaré à la presse que le groupe avait effectivement collaboré avec Sagem pour « développer des technologies de base pour la 3G », précisant qu’aucun projet définitif n’avait été retenu pour l’heure. C’est en 1997 que Fujitsu s’était retiré du marché des téléphones portables, sur lequel il accusait un certain retard technologique par rapport à ses concurrents.

Selon le Nihon Keizai, les futurs appareils de Fujitsu seraient fabriqués au Japon, mais commercialisés en Europe, où les services de troisième génération devraient être lancés à partir de fin 2004. Dans ce cadre, le réseau commercial de Sagem sur le territoire devrait être largement exploité par Fujitsu. Si le quotidien économique nippon a évoqué l’année 2005 comme date du début de la commercialisation des portables de Fujitsu en Europe, la direction du groupe a démenti avoir fixé une date de lancement.

(Atelier groupe BNP Paribas – 08/01/2004)