Computer France. Complémentaires, les deux groupes veulent devenir, en fusionnant, l'un des principaux fournisseurs de micro-ordinateurs en France. Cette nouvelle entité qui naîtra de la fusion rep...

Computer France. Complémentaires, les deux groupes veulent devenir, en fusionnant, l'un des principaux fournisseurs de micro-ordinateurs en France. Cette nouvelle entité qui naîtra de la fusion représente un chiffre d'affaires de 650 millions de F et 80 000 machines commercialisées. Winfried Hoffmann, directeur général de Fujistu ICL Computers précise "en 1998, nous devrions réaliser entre 800 et 900 millions de F et rapidement frachir le cap du milliard en France". En 1996, ASI a réalisé un chiffre d'affaires de 160 millions de F. L'an dernier, Fujitsu, numéro un sur le marché des PC au Japon, septième en France, a vendu dans le monde 2,8 millions d'unités. Pour l'exercice en cours, il table sur 4 millions de PC. Le constructeur nippon veut maintenir en Europe sa quatrième place de fournisseur du marché allemand et consolider ses positions auprès des grands comptes et des distributeurs en Grande-Bretagne. Sa fusion avec ASI devrait lui permettre de maitriser l'ensemble des canaux de distribution de la micro-informatique en France, y compris la grande distribution. Prochainement, les équipes seront fusionnées dans des locaux communs en banlieue parisienne. Un outil de production sera mis en place en France, complétant les capacités de l'usine ASI implantée à Sûmmerda en Allemagne. (Les Echos - 17/09/1997)