L’investissement des entreprises américaines dans l’informatique pourrait stagner ou de nouveau diminuer. Telles sont les conclusions d’une étude réalisée par la banque d’affaires américaine...

L’investissement des entreprises américaines dans l’informatique pourrait stagner ou de nouveau diminuer. Telles sont les conclusions d’une étude réalisée par la banque d’affaires américaine Goldman Sachs. D’après les auteurs de cette enquête, réalisée auprès d’un ensemble de directeurs informatiques, l’investissement dans les technologies de l’information ne devrait pas atteindre les 2 ou 3 % de croissance prévus par les acteurs et les analystes du marché. De fait, les deux tiers des directeurs informatiques interviewés par les équipes de Goldman Sachs ne prévoient pas d’augmentation de leur budget software/hardware en 2003. D’autres analystes rejoignent les conclusions de Goldman Sachs, tout en précisant que la demande ne sera pas aussi timorée dans tous les secteurs d’activité. Enfin, Lehman Brothers estime toujours de son côté que les dépenses informatiques devraient croître de 3 % cette année. (Atelier groupe BNP Paribas – 06/01/2003)