Ca y est, c’est arrivé : jeudi, Google a présenté officiellement à la SEC (Commission américaine des opérations de Bourse) son projet d’introduction en bourse. La société espère ainsi lever 2,7...

Ca y est, c’est arrivé : jeudi, Google a présenté officiellement à la SEC (Commission américaine des opérations de Bourse) son projet d’introduction en bourse. La société espère ainsi lever 2,7 milliards de dollars : si ce montant est atteint, Google pourra se prévaloir d’avoir effectué la plus importante introduction en bourse de toute l’histoire d’Internet. Ce sont les banques Morgan Stanley et Credit Suisse First Boston qui ont été choisies par Google pour piloter cette opération, que les deux fondateurs Sergueï Brin et Larry Page et le PDG Eric Schmidt comptent bien surveiller, pour éviter toute irrégularité dans l’attribution des actions. Des enchères en ligne permettront de déterminer le prix d’émission de l’action et son attribution. Pour Google désormais, l’objectif est de se donner les moyens de lutter contre deux acteurs qui lui promettent un combat implacable : Yahoo, qui ne cesse d’étoffer ses services de recherche et a aujourd’hui développé sa propre technologie de recherche. Et Microsoft bien sûr, dont les objectifs sont clairement analysés par les responsables de Google : « Microsoft a annoncé son projet de développer une nouvelle technologie de recherche sur le web qui pourrait faire de la recherche sur Internet une application davantage intégrée au système d’exploitation Windows. » Voir aussi l’itinéraire de Sergueï Brin, fondateur de Google. (Atelier groupe BNP Paribas - 30/04/2004)