Le gouvernement américain estime que les concessions faites par Microsoft, reconnu coupable d'avoir violé la loi antitrust américaine "n'étaient ni sérieuses, ni raisonnables". Les audiences devan...

Le gouvernement américain estime que les concessions faites par Microsoft, reconnu coupable d'avoir violé la loi antitrust américaine "n'étaient ni sérieuses, ni raisonnables". Les audiences devant le juge Jackson doivent débuter mercredi prochain. Le département de la Justice estime toujours que Microsoft est coupable de violation de la législation anti-monopole et doit être démantelé en deux sociétés, l'une spécialisée dans les logiciels d'exploitation, la seconde dans les applications. Le département de la Justice accuse également Microsoft de vouloir faire traîner la procédure. (Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas - 19/05/2000)