Un virus si puissant qu'il infecte le Web ? La pandémie n'a pas encore éclaté. Le virus ne se transmet pas, pour l'instant, de l'homme à l'homme. Mais déjà, les petits malins du Web utilisent la...

Un virus si puissant qu'il infecte le Web ? La pandémie n'a pas encore éclaté. Le virus ne se transmet pas, pour l'instant, de l'homme à l'homme. Mais déjà, les petits malins du Web utilisent la frénésie de certains Européens pour faire des affaires sur Internet. Comment ? En vendant, à des prix exorbitants des boîtes de Tamiflu.
Les autorités européennes rappellent que la prise de Tamiflu par une personne qui n'est pas infectée est très dangereuse. En plus, le H5N1, virus responsable de la grippe aviaire, semble déjà résister au Tamiflu. L'UE n'a pas encore enregistré de cas de décès dus à la grippe aviaire. Mais, déjà, le virus fait des dégâts.
Ebay a été le théâtre de cette folie, d'autant plus que le principe des enchères est parfaitement adapté au jeu de l'offre et la demande qui existe sur l'antiviral. Le leader des enchères en ligne a décidé d'interrompre la vente de ce médicament sur son site.
D'abord, les prix devenaient absolument excessifs : 146 euros la boîte de 10 comprimés. Ensuite, en France, la vente des médicaments est très réglementée, seules les pharmacies ont le droit d'en vendre. Enfin, le place de marché en ligne ne voulait pas être responsable de l'échange de contrefaçons du médicament sur sa plateforme.
(Atelier groupe BNP Paribas- 20/10/2005)