Lundi 24 mars 2003, quatre jours après le début du conflit armé de la coalition américano-britannique avec l’Irak (premiers bombardements jeudi 20 mars), les principaux sites d’informations...

Lundi 24 mars 2003, quatre jours après le début du conflit armé de la coalition américano-britannique avec l’Irak (premiers bombardements jeudi 20 mars), les principaux sites d’informations américains ont vu leur audience s’accroître de 82 % par rapport aux scores des quatre lundis précédents, selon les statistiques de comScore Media Metrix.Cette croissance est d’autant plus importante chez les internautes qui s’informent au travail (+ 85 %), et qui accordent une confiance sans égale aux mises à jour régulières des sites d’informations. La réactivité qu’offre le web aux sites de la presse traditionnelle est en effet déterminante. Ainsi, les sites time.com et nytimes.com progressent respectivement de 228 % et 148 %. Mais la progression la plus forte revient à un site d’agence de presse, reuters.com , dont l’audience a cru de 383 %.Le web est aussi utilisé par les Américains pour la variété des sources d’informations qu’il propose. ComScore Media Metrix remarque ainsi que le mot Al Jazeera (chaîne de télévision du monde arabe) figure au deuxième rang des recherches effectuées par les internautes américains. Ainsi, le site aljazeera.net a reçu lundi 24 mars dernier 560.000 visiteurs uniques en provenance des Etats-Unis. Actuellement, ce site connaît des problèmes liés à la montée en charge trop importante de ses visiteurs.(Atelier groupe BNP Paribas – 08/04/2003)