Smart city

Hacker l'accessibilité des territoires pour inclure les handicaps

  • 22 Juin
    2018
  • 2 min

À l'occasion du festival Futur.e.s qui a débuté jeudi 21 juin à La Villette, l'inclusion des situations de handicap dans l'espace public a permis de questionner les paradigmes gouvernant les Smart City. Et si le handicap était un moteur d'innovation ?

Les territoires et les villes qui constituent l'espace public sont en théorie des zones d'égalité où chacun peut se mouvoir sans entrave. Enfin, si toutefois bien sûr, ces personnes ne sont, par nature, empêchées de le faire. Nous ne naissons égaux qu'en droits, et encore. Aussi, il est de la responsabilité des communautés d'actions, entreprises, associations et pouvoirs publics de prendre les mesures nécessaires pour que le territoire national soit plus inclusif et permette à chacun d'aller et venir en toute liberté. Mais il est aussi de la responsabilité de tout les citoyens de garantir cet état de fait. Aussi, réunis autour de la table de conférence du grand festival du numérique Futur.e.s, Audrey Sovignet, Jérémie Boroy et Flavie Deprez ont partagé leurs points de vue sur la question de l'accessibilité des territoires en dévoilant les grands défis prospectifs et les grandes espérances en la matière. Pour Audrey Sovignet, fondatrice d'Iwheelshare, les acteurs entrepreneuriaux, sociaux et politiques doivent travailler main dans la main pour trouver des solutions concrètes. Pour elle, l'aspect communautaire et la solidarité est un levier essentiel de l'accessibilité. Sa solution, Iwheelshare, conçue comme le Facebook du handicap, entend fournir aux personnes en situation de handicap une aide à la mobilité urbaine grâce à une multitude de bons plans mais aussi et surtout un nouveau lien social et solidaire entre les personnes à mobilité réduite mais aussi avec les différents acteurs de la société. Pour Jérémie Boroy, le handicap est loin d'être une faiblesse. Au contraire, il est une véritable force motrice d'innovation. Aussi, il convient de changer nos regards sur le handicap pour co-construire ensemble des solutions qui changeront le quotidien de milliers de citoyens. Tout le monde est gagnant dans cette course à l'accessibilité pour tous : il convient donc de changer les politiques et les projets d'accessibilité. Plus que des mesures de discrimination positive en faveur des personnes en situation de handicap, Jérémie Boroy en appelle à une « conception universelle » de la question. Car nous y sommes tous confrontés.

Rédigé par Théo Roux