Le gouvernement américain et les analystes du secteur de l'informatique semblent avoir du mal à accorder leurs violons ! Le département du commerce américain a annoncé une hausse de 15,4 %...

Le gouvernement américain et les analystes du secteur de l’informatique semblent avoir du mal à accorder leurs violons ! Le département du commerce américain a annoncé une hausse de 15,4 % des dépenses en matériel et logiciels informatiques, au troisième 2003, par rapport à la même période l’an dernier. Un chiffre qui laisse perplexes les analystes financiers, arguant que cette croissance est largement au-dessus des résultats affichés par les entreprises du secteur.

Les plus grands groupes comme IBM ou Microsoft ont annoncé au troisième trimestre une croissance de leurs résultats certes, mais de moins de 10 %. Quant à leurs prévisions concernant la demande des particuliers comme des entreprises, elles se sont révélées prudentes.

Cette différence entre les chiffres du gouvernement et ceux des entreprises pourrait s’expliquer par une hausse voulue des chiffres officiels, de manière à tenir compte de l’inflation et des changes. Selon certains analystes, si cette croissance, comparable à celle mesurée au temps de la bulle Internet, était vérifiée, elle ne pourrait durer. Les analystes du secteur tablent plutôt sur une croissance de dépenses informatiques autour de 5 %.

(Atelier groupe BNP Paribas – 31/10/2003)