Hewlett Packard France vient de confirmer la suppression de 1 240 emplois d'ici 2008, soit plus d'un quart des effectifs du groupe américain dans l'Hexagone. Après l'annonce de l'augmentation de...

Hewlett Packard France vient de confirmer la suppression de 1 240 emplois d'ici 2008, soit plus d'un quart des effectifs du groupe américain dans l'Hexagone. Après l'annonce de l'augmentation de 46 % des bénéfices du groupe lors du trimestre clos en juillet dernier, la nouvelle est un peu dure à avaler pour les syndicats, qui ont immédiatement appelé à la grève.

Dans un communiqué, HP France fait valoir que "pour assurer sa survie à moyen et long terme", le groupe californien doit "anticiper sur les nouveaux bouleversements à venir". Ces suppressions de postes représentent 26 % des effectifs du groupe en France, et 21 % des effectifs supprimés en Europe.

Au total, HP va supprimer 14 500 postes dans le monde, dont 6 000 en Europe. Les départs devraient s'échelonner de septembre 2005 à février 2007. En France, 740 emplois seraient concernés dans la branche recherche, développement et conseil, et environ 500 dans le secteur commercial. Les sites de Grenoble et l'Isle d'Abeau (Isère) seraient particulièrement touchés.

HP devrait donner plus de détails sur les quelque 4 700 suppressions d'emplois qui concernent le reste de l'Europe dans le courant de la semaine.

(Atelier groupe BNP Paribas- 12/09/2005)