Le cabinet Gartner l'avait bien dit. En novembre 2004, ses analystes avaient annoncé que trois des dix plus gros fabricants de PC pourraient disparaître d'ici 2007. Ils ne pensaient sans doute...

Le cabinet Gartner l'avait bien dit. En novembre 2004, ses analystes avaient annoncé que trois des dix plus gros fabricants de PC pourraient disparaître d'ici 2007. Ils ne pensaient sans doute pas que cette prémonition se réaliserait aussi rapidement. Alors qu'à peine un mois plus tard l'américain vendait sa division PC au groupe chinois Lenovo pour 1,25 milliard de dollars, le secteur est le théâtre d'un nouveau mouvement de concentration. Hewlett-Packard, le numéro ceux mondial avec 14,6 % de parts de marché en 2004, a annoncé son intention de céder sa division PC au leader Dell, qui totalise 16,4 % de parts de marché... Pour se concentrer sur sa division imagerie et impression, particulièrement profitable. Le montant de l'opération n'a pas été révélé. Simplement, le nouveau PDG de Mark Hurd a fait savoir que celle-ci marquerait le début d'une nouvelle ère pour le constructeur informatique : " Mon objectif est de démanteler complètement le groupe HP pour le vendre morceaux après morceaux". La presse américaine s'est empressée de commenter cette décision stratégique soudaine. Certains disent que l'esprit de Carly Fiorina serait revenu habiter le corps de Mark Hurd et se venger ainsi du conseil d'administration du groupe informatique. Une chose est sûre : ce 1er avril restera gravé dans le marbre de l'histoire informatique... (Atelier groupe BNP Paribas - 01/04/2005)