Les victoires se succèdent pour le navigateur alternatif Firefox. Challenger d'Internet Explorer, le produit de la fondation Mozilla a marqué un sacré point la semaine dernière en étant adopté...

Les victoires se succèdent pour le navigateur alternatif Firefox. Challenger d'Internet Explorer, le produit de la fondation Mozilla a marqué un sacré point la semaine dernière en étant adopté par le géant informatique IBM. Le groupe a décidé de proposer le navigateur à ses 300 000 salariés.

Ce qui ne signifie pas qu'Internet Explorer est hors jeu, mais simplement que son alternative, Firefox, est téléchargeable via l'Intranet du groupe et que les services de support informatique internes peuvent répondre aux problèmes rencontrés par les utilisateurs. Avant cette « officialisation », on estime à 10 % - soit environ 30 000 personnes – la proportion de salariés IBM qui utilisaient Firefox.

Pour Big Blue, trois avantages essentiels : tester « en vrai » une alternative open source dont IBM est friand, réduire sa dépendance vis-à-vis de Microsoft et à terme alléger ses coûts informatiques.

(Atelier groupe BNP Paribas - 16/05/2005)