IBM vient de confirmer qu'il allait vendre, dès le mois prochain, ses serveurs équipés du système d'exploitation (OS) alternatif à Windows et adapter progressivement la plupart de ses logiciels. S...

IBM vient de confirmer qu'il allait vendre, dès le mois prochain, ses serveurs équipés du système d'exploitation (OS) alternatif à Windows et adapter progressivement la plupart de ses logiciels. Se défendant de vouloir défier Microsoft, Eric Ménaché, directeur marketing logiciel explique simplement qu'IBM a déjà eu "plusieurs initiatives en faveur du logiciel libre. Aujourd'hui, Linux correspond à une demande du marché". Selon IDC, 30 % des serveurs Web fonctionneraient aujourd'hui avec Linux. L'an passé, plus de 17 % des serveurs de réseau commercialisés l'auraient été avec Linux, contre 36 % pour Windows NT et 26 % pour Netware. Linux ne représenterait au total pas plus de 4 % à 6 % du marché mondial, soit environ 10 millions de machines parmi lesquelles on trouve essentiellement des serveurs et des stations de travail dans le milieu universitaire. L'ensemble de l'industrie prend cependant Linux très au sérieux. (La Tribune - Libération - 19/02/1999)