Selon une récente étude menée par la California Association of Realtors (groupement d’agents immobiliers), plus de la moitié des individus préparant l’achat d’un bien immobilier utilisent...

Selon une récente étude menée par la California Association of Realtors (groupement d’agents immobiliers), plus de la moitié des individus préparant l’achat d’un bien immobilier utilisent Internet au cours de leur recherche. La part des acheteurs qui ont utilisé Internet avant de contacter une agence a ainsi augmenté pour passer à 56 % en 2004, contre une proportion de 28 % en 2000.

Ces internautes avertis passent ainsi deux fois plus de temps que les acheteurs classiques à amasser de l’information sur les tarifs pratiqués, les régions qu’ils ciblent, les biens déjà proposés à la vente, etc. avant de contacter une agence immobilière.

Au moment de la rencontre avec un professionnel, ces acheteurs très documentés passent aussi beaucoup moins de temps à visualiser les offres de l’agence qu’ils ont choisie et sélectionnent plus vite les biens qui les intéressent.

Une bonne chose pour ces utilisateurs qui sont donc capables de se faire une meilleure idée par eux-mêmes de ce qu’ils souhaitent acheter et à quel prix. Et une moins bonne nouvelle pour les professionnels de l’immobilier, qui se trouvent de plus en plus face à des clients qui savent ce qu’ils veulent et sont donc moins faciles à séduire et à réorienter.

(Atelier groupe BNP Paribas – 06/07/2004)