Multimédia sont exigées par Bruxelles. Le 1er octobre dernier, le commissaire européen chargé de la concurrence, Karel Van Miert, avait donné son aval à une recapitalisation de TMM de 11 milliards ...

Multimédia sont exigées par Bruxelles. Le 1er octobre dernier, le commissaire européen chargé de la concurrence, Karel Van Miert, avait donné son aval à une recapitalisation de TMM de 11 milliards de F en demandant à Paris de respecter un certain nombre de conditions et de tenir Bruxelles informé de leur mise en oeuvre. Or, à ce jour, c'est toujours le silence côté français. Les autorités françaises avaient deux mois pour limiter à 10 % (avec effet immédiat) jusqu'au 31 décembre 2000, la part de TMM sur le marché européen des téléviseurs afin d'éviter "de provoquer des distorsions de concurrence" et communiquer à la Commission l'exécution de cette mesure, ce qui n'a pas été le cas. Par ailleurs, Bruxelles se demande si Paris a bien tenu son engagement de restituer à l'Etat français par Thomson Multimédia la somme de 145,6 millions de F correspondant à la survaleur enregistrée lors de la cession par Thomson SA des actions du Crédit Lyonnais. Si les conditions ne sont pas respectées, la Commission pourrait revenir sur son autorisation. On souligne à Bruxelles, de source française, qu'il s'agit en fait d'un simple "retard administratif". (Le Figaro - 12/02/1998)