Intel est en ce moment la cible de plusieurs attaques devant la justice, motivées par l'exploitation de certains brevets

Intel est en ce moment la cible de plusieurs attaques devant la justice, motivées par l’exploitation de certains brevets. Première affaire : Intergraph versus Intel. En juillet 2001, le fournisseur américain de logiciels et plates-formes graphiques Intergraph porte plainte contre Intel devant une cour texane. Selon lui, Intel utilise certaines de ses technologies brevetées dans ses microprocesseurs 64 bits Itanium. Le couperet de la justice est tombé mercredi, avec l’obligation pour Intel de verser 225 millions de dollars à Intergraph. Pour mémoire, le fondeur avait déjà été condamné une première fois à verser 150 millions de dollars de dommages et intérêts à Intergraph. Ce dernier pourrait encore voir son pécule augmenter, puisqu’il est également en procès contre Hewlett-Packard et Gateway, qui se fournissent chez Intel pour équiper leurs ordinateurs. Seconde affaire : MicroUnity Systems Engineering versus Intel. Le premier, constructeur de puces, accuse Intel (et Dell, au passage) de violation de brevet. Le fondeur aurait utilisé sa technologie de traitement des données multimédia. MicroUnity clame également qu’Intel utilise ses technologies dans l’hyperthreading ». (Atelier groupe BNP Paribas – 02/04/2004)