de semi-conducteurs Premier producteur mondial de semi-conducteurs, avec des investissements prévus à 6 milliards de dollars, Intel apparaît comme le grand investisseur du secteur électronique. Ann...

de semi-conducteurs Premier producteur mondial de semi-conducteurs, avec des investissements prévus à 6 milliards de dollars, Intel apparaît comme le grand investisseur du secteur électronique. Annonçant ces chiffres, hier, au Japon, le PDG d’Intel a expliqué que son entreprise devait faire face à l’explosion de la demande en matière de mémoires flashs (très utilisées par les fabricants de téléphone mobile) et de micro-processeurs. Il redoute une pénurie de semi-conducteurs au cours de l’année et pour 2001. Pourquoi ce risque ? Les principaux demandeurs de semi-conducteurs sont les grands fournisseurs informatiques (IBM, Dell, Compacq, Hewlett-Packard) et les fabricants d’équipements de télécoms (Siemens, Motorola, Ericsson, Nokia, Lucent). Ils consacrent respectivement 26 et 15 milliards de dollars à l’achat de ces semi-conducteurs. Soit au total, 41 milliards de dollars. Selon une société d’étude (Dataquest), si les ventes de PC, qui se sont accrues de plus de 21 % en 1999, devraient ralentir, les ventes de téléphonie mobile devraient encore augmenter leur croissance, qui était déjà de 65 % en 1999. Avec plus de 410 millions d’unités vendues dans le monde. C’est ce qu’affirme les Echos qui reviennent sur la décision d’Intel en page 19 de leur journal. (Jean de Chambure - Atelier BNP-Paribas - 10/04/2000)