Malgré des débuts difficiles en France, le Web est devenu un formidable outil pour tous les cadres recherchant un nouvel emploi et pour les entreprises en quête de nouveaux salariés. Selon une étu...

Malgré des débuts difficiles en France, le Web est devenu un formidable outil pour tous les cadres recherchant un nouvel emploi et pour les entreprises en quête de nouveaux salariés. Selon une étude récente de Paribas sur le sujet, il existerait près de 11 000 serveurs consacrés à l'emploi aux Etats-Unis. 200 sites spécialisés fonctionnent déjà en France et il s'en crée de nouveaux chaque mois. Près de 30 000 offres d'emploi réservées aux cadres sont désormais accessibles. Bien souvent, ces annonces sont des exclusivités introuvables ailleurs. Même si les cadres s'en sont souvent méfié, cette forme de recrutement a un bel avenir devant elle. La revue Capital de mars présente une sélection des douze meilleurs sites de recrutement pour les cadres. Presque tous ces sites suppriment les offres d'emploi dès qu'elles sont pourvues, ou au bout de deux ou trois semaines de présence. La plupart ont mis en place des services personnalisés, comme la fonction "push" proposée par Cadresonline, l'Apec, l'Annuaire des professionnels du recrutement, EmailJob et Careermosaïc et l'aide à la rédaction de CV, disponible sur Cadres-online et Les Echos. Toutefois, anomalie bien française, quatre sites (Cadremploi, ANPE, Demain ! et Les Echos) demandent aux candidats de répondre par .... voie postale. (Dossier de trois pages - Capital - mars 1999)