présenté hier par le Centre for the Study of Financial Innovation (SCFI), les banques et les firmes d'investissement sont encore trop prudentes vis-à-vis d'Internet, alors qu'en cautionnant le résea...

présenté hier par le Centre for the Study of Financial Innovation (SCFI), les banques et les firmes d'investissement sont encore trop prudentes vis-à-vis d'Internet, alors qu'en cautionnant le réseau par une présence active, elles pourraient jouer un rôle important. Cette nouvelle technologie pourrait effectivement transformer la façon dont les affaires seront conduites à l'avenir et constitue une menace pour les banques et agents de change qui pourraient se trouver remplacer par des sociétés offrant des services électroniques à des prix compétitifs. Toutefois, en l'absence de contrôles coordonnés à un niveau international, rien ne protège actuellement les consommateurs. Actuellement, même si d'importants efforts sont menés dans le domaine de la sécurité des systèmes informatiques, il n'en reste pas moins que les fraudes sur Internet sont en forte progression. Selon le CSFI, il est indispensable que les banques se lancent résolument sur le réseau pour jouer un rôle moteur, tous ces problèmes étant autant d'arguments. Pouvant mettre en avant leur savoir faire en matière de systèmes de paiement électronique, leur présence ne pourrait que renforcer la confiance des consommateurs "Internet représente une menace, mais aussi une énorme opportunité pour les firmes apportant des services financiers". (Les Echos - 26/06/1997)