Smart city

Au Japon, un bus autonome reconnecte les seniors à la Smart City

  • 03 Oct
    2017
  • 2 min

Au Japon, un bus autonome s'aventure dans des régions isolées pour assurer le transport des personnes âgées.

La zone rurale japonaise de Nishikata est une région isolée des centres urbains. A vol d'oiseau, la ville de Tokyo par exemple, se trouve à près de 115 km. De surcroit, l'âge moyen de la population approche les 65 ans, un âge où il n'est plus si aisé de prendre le volant. Les bus et les taxis y sont également rares, si bien que pour les habitants de Nishikata se déplacer en ville représente une double difficulté. A dessein, l'Etat Japonais a mis en service une ligne de bus autonome à destination des personnes âgées pour relier la région à la ville dotée d'un centre médical la plus proche. Desservie par le Robot Shuttle Dena, cette navette autonome de 6 places permet ainsi de redonner de la mobilité et de l'autonomie aux personnes âgées et de réduire la fracture spatiale et sociale des zones urbaines qui connaissent un fort taux de veillissement de la population. Seul frein, la vitesse lente de la navette la rend assez peu utile dans des situations d'urgence médicale. Si tout se passe pour le mieux néanmoins, le Japon prévoie de connecter d'autres régions rurales et d'ajouter sur le trajet du bus autonome d'autres arrêts comme la banque et les centres commerciaux. En tout cas le bus autonome se déploie sur les routes des smart cities comme à la campagne.

Rédigé par Laura Fremy