Takamichi Nakamoto et son équipe du Tokyo Institute of Technology sont parvenus à créer une machine qui analyse, numérise et reproduit les odeurs. L'appareil est pourvu de 15 senseurs qui...

Takamichi Nakamoto et son équipe du Tokyo Institute of Technology sont parvenus à créer une machine qui analyse, numérise et reproduit les odeurs. L'appareil est pourvu de 15 senseurs qui analysent les odeurs. Les résultats sont transformés et conservés sous forme de données numériques. Ainsi le mélange de 96 composants chimiques permet de reproduire l'odeur qui est ensuite vaporisée par l'appareil.
 
Même si cette invention ressemble un peu à un gadget, les applications qui peuvent en résulter sont nombreuses. L'industrie alimentaire et des fragrances pourraient s'y intéresser de près : imaginez un acheteur en ligne qui pourrait sentir un parfum avant de le commander...
 
Le Japon est très en avance sur ce type de technologie. Un autre projet, mené par l'université de Keio, a déjà été présenté mais la machine proposée était d'une taille trop imposante, presque un mètre cube. L'appareil du Tokyo Institute of Technology est lui-même composé de 96 bouteilles en verre, ce qui en limite l'usage. Mais les machines qui restituent les odeurs ont un bel avenir devant elles...
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 13/07/2006)