Une école japonaise de Tokyo vient de dévoiler son tout dernier et unique en son genre "robot professeur".  Ce robot nommé Saya est capable d’accomplir la majorité des taches quotidiennes d’un instituteur comme faire l’appel ou donner des devoirs par exemple, et tout cela dans plusieurs langues. La différence entre Saya  et un robot classique se traduit dans ses expressions faciales qui, grâce aux 18 moteurs cachés derrière son visage en latex, lui permettent d’exprimer ses « humeurs » aussi bien coléreuses qu’encourageantes.

Ce robot est l’oeuvre du professeur Hiroshi Kobayashi de l’Université de Tokyo qui, pendant plus de 15 années, a travaillé sur ce projet de « robot professeur ».  Ces robots conçus pour guider la circulation, attirer les diplômés à s’inscrire à des cours ou encore guider les malades d’Alzeimer, sont financés par le gouvernement japonais qui déclare vouloir investir 35 millions de dollars dans l’intelligence robotique afin de permettre d’ici 2015, d’avoir un robot par foyer japonais. Le problème du vieillissement de la population japonaise serait à l'origine d'un tel investissement de la part du gouvernement. En guise d’exemple il a été calculé que d’ici sept ans, un japonais sur quatre aura alors plus de 65 ans rendant une main d’œuvre japonaise déclinante, des coûts salariaux toujours plus élevés et les recrutements de plus en plus difficiles. [via : Telegraph] L’Atelier Asie - BNP Paribas Web : http://asie.atelier.fr Wap : http://asie.atelier.mobi