département américain du Commerce selon lequel NEC vend ses super-ordinateurs à des prix inférieurs à leurs coûts de production sur le marché américain, a été rejeté par le japonais. Dans un communi...

département américain du Commerce selon lequel NEC vend ses super-ordinateurs à des prix inférieurs à leurs coûts de production sur le marché américain, a été rejeté par le japonais. Dans un communiqué, tout en précisant qu'il porterait l'affaire en appel, NEC a estimé que le département américain a fondé son jugement sur les chiffres présentés par Cray en ajoutant que "ces chiffres sont complètement infondés". Les Etats-Unis veulent infliger aux super-ordinateurs du groupe NEC une surtaxe de 454 % !!!! (La Tribune - 25/08/1997)