devrait trouver dans le courant du mois de janvier, sur un site ouvert à cette occasion sous le nom provisoire de "web citoyen", le contenu du JO (ainsi que ses archives sur plusieurs mois), certai...

devrait trouver dans le courant du mois de janvier, sur un site ouvert à cette occasion sous le nom provisoire de "web citoyen", le contenu du JO (ainsi que ses archives sur plusieurs mois), certaines "données publiques essentielles", quelque 80 lois, certains "grands arrêts" de la jurisprudence ainsi qu'une rubrique d'actualité juridique. En présentant les grandes lignes de son programme d'action pour le développement en France de la "société de l'information", Lionel Jospin devrait en faire l'annonce à la mi-décembre. N'ayant qu'une durée de conservation limitée sur le site (trois mois, six mois ?), les éditions précédentes ne seront accessibles que sur un site payant dit "professionnel" par opposition au site "citoyen". L'entreprise ORT, titulaire d'une concession de services public lui donnant l'exclusivité de la diffusion électronique des textes juridiques qui sera reconduite pour sept ans à compter du 1er janvier, produit ces deux serveurs. Le site actuel du JO ne propose pour l'instant qu'une version sous forme de clichés photographiques, illisibles depuis les Macintosch, et des archives limitées à cinq jours. (Supplément Multimédia Libération - 28/11/1997)