Europe domestique des cartes. Yves Randoux plaide pour la création "d'une interopérabilité entre les réseaux monétiques nationaux". En revanche, il ne veut pas entendre parler d'un "super-système de...

Europe domestique des cartes. Yves Randoux plaide pour la création "d'une interopérabilité entre les réseaux monétiques nationaux". En revanche, il ne veut pas entendre parler d'un "super-système de paiement par carte dans la zone euro" ni utiliser "les compétences des "transporteurs" internationaux que sont Visa et MasterCard" car il se demande s'il est souhaitable que les transactions européennes soient traitées par des non-européens. En conséquence, Yves Randoux veut mettre en place une coopération européenne. Associé au belge Banksys, le Groupement CB veut déjà établir un partenariat avec l'organisation allemande GZS pour le lancement d'un porte-monnaie électronique en euros. A l'égard des projets concurrents de sa solution C-SET, l'administrateur juge qu'une "convergence technique est en marche". Le consortium e-Comm a récemment fait savoir qu'il tiendrait compte des "préconisations sécuritaires du GIE CB". Avant la mise en place de l'expérience pilote prévue pour la rentrée, son ensemble carte et lecteur sera soumis à l'agrément du gendarme de l'interbancarité. En contrepartie de cette reconnaissance par e-Comm de son autorité en matière de sécurisation, Cartes bancaire amende ses positions et dégage le terrain pour la mise en place d'une offre concurrente à C-SET. Une réelle concurrence commerciale pourrait ainsi naître de cette double décision. (L'Agefi - 20/06/1997)