Qui a dit que l'exercice de sa foi ne pouvait s'accorder avec l'usage des nouvelles technologies ? Certainement pas le Vatican, qui a annoncé aux agences de presse internationales le décès du...

Qui a dit que l'exercice de sa foi ne pouvait s'accorder avec l'usage des nouvelles technologies ? Certainement pas le Vatican, qui a annoncé aux agences de presse internationales le décès du Saint- Père, samedi soir... par email et par texto. L'Agence France Presse (AFP) a ainsi reçu un SMS l'informant de l'envoi par courrier électronique d'une dépêche urgente.
Le message annonçant la mort du souverain pontife a été très rapidement relayé par les croyants du monde entier, qui sont parvenus à se transmettre le message en privilégiant là encore les SMS et les emails. Dans de nombreuses villes, des cortèges de fidèles ont convergé vers un lieu de rendez-vous transmis par téléphone portable.
Des services ont été mis en place pour recueillir les témoignages des croyants. En Belgique notamment, le site Internet www.catho.be permet de laisser un message de condoléances. Rien de la sorte, en revanche, sur le site officiel du Vatican ( http://www.vatican.va/ ), qui a tout de même publié un historique complet des discours, voyages et grands événements qui ont marqué depuis 1978 le règne de Jean-Paul II.
Depuis samedi soir, les internautes déferlent sur ce site, mais aussi sur des forums de discussion. Le responsable d'AOL en Allemagne, Matthias Bruegge, a ainsi noté que les recherches lancées par des internautes sur son moteur étaient de 5 à 10 fois plus nombreuses qu'en tant normal.
(Atelier groupe BNP Paribas - 04/04/2005)