Dans l’état de New-York, une loi empêchant le développement des voitures autonomes pourrait être modifiée.

L’Etat de New-York pourrait booster l’essor des voitures autonomes

New York est le seul état américain qui oblige légalement le conducteur à avoir au moins une main sur le volant pendant que le véhicule est en mouvement. Mais cette loi, qui interdit de fait l’introduction de voitures autonomes sur les routes, pourrait bientôt être amendée. Joseph Robach, membre du sénat de l’Etat de New-York, a ainsi proposé d’ajouter à la loi un paragraphe supprimant cette obligation lorsque la conduite est assurée par le véhicule lui-même. La loi sera soumise prochainement au vote du Sénat. Un succès ouvrirait la voie au test des véhicules autonomes dans l’état.

Ce qui serait en soi une bonne nouvelle: en 2014, une étude de la Columbia University affirmait que le remplacement des taxis new-yorkais par des voitures autonomes ferait passer le coût, pour les usagers de quatre dollars à cinquante cents par mile. Interviewé lors de la Code Conference, Elon Musk, CEO de Tesla Motors, a prédit que les voitures 100% autonomes seraient opérationnelles d’ici deux ans, mais qu’il faudrait au moins un an supplémentaire aux législateurs pour les autoriser.

Rédigé par Guillaume Renouard