Ecolife et Scare, les programmes européens de recherche, veulent éliminer plus de 90 % des polluants les plus toxiques infectant les PC et les produits électroniques en fin de vie. Le problème dev...

Ecolife et Scare, les programmes européens de recherche, veulent éliminer plus de 90 % des polluants les plus toxiques infectant les PC et les produits électroniques en fin de vie. Le problème devient de plus en plus aigu avec chaque année 4 millions d'ordinateurs détruits en France. La construction informatique doit organiser la collecte, le recyclage et la valorisation de ses déchets, comme le fait déjà l'automobile. Directeur de l'Institut de conception mécanique et environnement à Chambéry, Daniel Frolich explique "pour l'heure, Ecolife réunit 32 partenaires industriels" dont Motorola, Philips, Siemens, Schneider, des fabricants d'électroménager et des industriels du recyclage. Le chercheur explique "nous étudions tous les impacts polluants du PC dès sa fabrication en usine jusqu'à son éventuel recyclage. Mais à l'avenir, il faudra normaliser l'architecture du PC pour qu'il soit aisément démontable et utiliser des matériaux recyclables, que des systèmes de tri automatique vont détecter grâce à un marquage lisible par infrarouge". Ecolife va en fait plancher sur les recherches amont et Scare, en voie de labellisation, sur des prototypes et des logiciels d'écoconception. Les premiers PC "propres" devraient être lancés vers 2004. (01 Informatique - 22/01/1999)